Formation, Recherche-Développement et efficacité industrielle: Un Triptyque gagnant

 

L’ATIP est une grande famille qui présente la particularité de réunir les papetiers et les fournisseurs de notre industrie. Notre association a su se rendre indispensable pour tisser et développer des réseaux. Ce rôle est d’autant plus essentiel aujourd’hui qu’au cours des trente dernières années, notre secteur a traversé des périodes difficiles. Mais, notre motivation et nos atouts sont grands pour trouver les moyens de pérenniser nos activités.

Malgré les difficultés rencontrées ces 2 dernières décennies, l’activité papetière peut se construire un avenir en France et en Europe, sous réserve d’agir sur le triptyque gagnant : la formation la R&D et l’efficacité industrielle. Travailler sur ces trois axes amènera nos usines à se spécialiser et à abandonner peu à peu les commodités sur lesquelles elles ont perdu en compétitivité, au profit de marchés de niches à plus forte valeur ajoutée.

Raison pour laquelle, la Formation, la Recherche-Développement constituent les éléments fondamentaux, qu’illustre d’ailleurs l’alliance nouée, en 2014, entre l’ATIP, le CTP, PAGORA et le LGP2. Il faut donc adapter en permanence et innover, objectifs  qui s’imposent aussi bien aux papetiers qu’aux fournisseurs.

Notre première journée technique partenaire, s’est déroulée le 23 mars dernier à NORSKE SKOG Golbey. Elle a été animée par l‘équipe RTE et a traité des marchés de l’énergie, de la valorisation des flexibilités, de l’accès au réseau, de la qualité de l’électricité et de la gestion des données. L’industrie papetière française pèse en effet très lourd en matière énergétique : 29 TWh de puissance de chaleur, 7 TWh de puissance électrique et 500 GWh d’électricité produite. Certes, notre secteur est énergivore, mais il est aussi porteur de solutions. Nos usines peuvent s’effacer et travailler de façon optimale avec la possibilité de soulager le réseau. Pour les producteurs,  fournisseurs d’énergie, gestionnaires du réseau et distributeurs, les opportunités de progrès et d’optimisation sont donc nombreuses. Ce constat nous conduit à rechercher à renforcer nos liens avec les acteurs de l’énergie. En effet, les papetiers sont de bons clients et les synergies de partenariat pouvoir être développées.

Au programme également, une 2e réunion technique fin juin (choix du lieu, du thème en cours).

Les grandes lignes de la 3e édition des Rencontres de l’Union Papetière des 21 et 22 novembre prochains à Grenoble, ont été définies. Ces informations sont présentées dans notre 1er appel à conférences . A noter principalement la tenue de conférences binômes papetier-fournisseur qui répondent aux attentes et 2 tables rondes consacrées à des sujets au cœur de l’actualité industrielle, économique et en relation avec l’évolution des modes de consommation actuelles.

Une place importante sera encore accordée aux innovations avec un 2e showroom. Notre rendez-vous annuel 2017 confirmera notre volonté de renforcer notre coopération avec PAGORA et les élèves ingénieurs.

A souligner, notre perche tendue pour une plus grande coopération renforcée, à nos amis canadiens du Centre Technique Papetier FP Innovations, de l’Association Technique PAPTAC et de l’Université de Québec à Trois-Rivières.

Enfin, l’ATIP poursuit activement ses efforts d’amélioration de ses moyens de communication avec son nouveau site Internet et la recherche d’une meilleure exploitation des réseaux : LinKedin, CTP, PAGORA notamment.

Pour ce premier édito en tant que président, je ne pourrai pas conclure sans remercier toutes les sociétés papetières et fournisseurs qui nous sont fidèles, qui renouvellent leur adhésion et qui participent à nos évènements. Ce soutien est indispensable pour que l’ATIP puisse poursuivre sa mission au service du progrès de nos entreprises.

Mes remerciements s’adressent aussi aux collectivités locales et territoriales pour leur indispensable partenariat.